L’UE lance une campagne sur le bruit avant d’introduire des limites de travail inférieures

L’UE lance une campagne sur le bruit avant d’introduire des limites de travail inférieures

L’Union européenne a lancé une campagne pour réduire les le continent, soutenu par de nouvelles règles obligatoires sur les niveaux maximum de décibels permis au travail. Selon la perte d’audition de l’Organisation mondiale de la santé causée par le bruit est « la maladie industrielle irréversible la plus répandue. » Rien que dans l’UE, on estime que plus de 13 millions de personnes travaillent non seulement dans l’industrie lourde, mais aussi dans le secteur de l’éducation, du divertissement et des services, ce qui nuit à l’audition due au bruit sur le lieu de travail. Commissaire européen aux affaires sociales, a approuvé la campagne. Il a déclaré: «Le bruit va au-delà des problèmes d’audition, il peut causer des accidents au travail et augmenter le niveau de stress, partout en Europe, sur les lieux de travail des usines et des fermes aux écoles et aux centres d’appel. Au lieu de travail, le bruit induit une perte auditive associée à la dermatite et aux troubles musculo-squelettiques, l’une des maladies professionnelles les plus répandues dans l’UE. Il note que 29% des travailleurs dans les pays de l’UE sont exposés à des niveaux de bruit élevés pendant plus d’un quart de leur temps de travail. En France, 6% de la main-d’œuvre connaît des niveaux de bruit supérieurs à 85 dB. heures par semaine. En Espagne, plus de 7% admettent être sérieusement perturbés par le bruit au travail, et au Danemark, près de 30% déclarent devoir faire entendre leur voix. De plus en plus, les personnes travaillant dans les centres d’appels subissent des chocs acoustiques dans le bruit à haute fréquence à travers leurs casques en raison de l’interférence sur la ligne téléphonique. Une étude finlandaise a révélé que les pianistes sont exposés à des niveaux sonores de 94 dB et à une soprano jusqu’à 104 dB (plus élevée que le bruit d’une perceuse pneumatique) .En vertu de la nouvelle législation européenne, qui sera appliquée à partir de février 2006, d’exposition au bruit sera réduite à 87 dB antigène. Ce chiffre est inférieur de 5 dB au plafond actuel convenu par les gouvernements européens en 1986. Les nouvelles règles stipulent également que « les risques découlant de l’exposition au bruit doivent être éliminés à leur source ou réduits au minimum ». Cela obligera les employeurs à effectuer des évaluations des risques. Dans la mesure du possible, la source du bruit devrait être éliminée. À défaut, des mesures doivent être prises pour réduire l’exposition des employés en déplaçant ou en enfermant l’équipement ou en installant des silencieux et des silencieux. En dernier recours, des équipements de protection individuelle peuvent être utilisés. La campagne «Stop this noise» de l’agence a été lancée le 20 avril, journée internationale de sensibilisation au bruit.Il comprend des dossiers d’information dans toutes les langues officielles de l’UE, des affiches et des brochures de sensibilisation, des événements spéciaux, des prix de bonnes pratiques et un site web multilingue. Pour plus d’informations sur la campagne, voir http://ew2005.osha.eu.int