Utilisation du calcium par voie orale pour traiter l’hypocalcémie

Utilisation du calcium par voie orale pour traiter l’hypocalcémie

Cooper et Gittoes mentionnent à peine l’utilisation thérapeutique du calcium par voie orale.1 Au moins deux points doivent être pris en considération. Premièrement, l’hypoparathyroïdie avec hypocalcémie légère et chronique peut être traitée avec du calcium oral seul2. Deuxièmement, différents sels de calcium n’ont pas la même biodisponibilité. Le carbonate de calcium est le sel de calcium oral le moins cher et le plus fréquemment fourni. Il est utilisé dans la plupart des suppléments de calcium et de vitamine D. Cependant, son absorption est fortement réduite chez les patients atteints d’achlorhydrie, sauf s’ils sont pris avec des repas3. Les patients souffrant d’achlorhydrique ou d’âge plus avancé, souvent hypochlorhydrique, doivent prendre du carbonate de calcium pendant les repas ou prendre du citrate de calcium (à tout moment de la journée) . La seconde option coûte cependant environ 50% de plus. L’absorption du carbonate de calcium est également altérée chez les patients à jeun qui prennent des inhibiteurs de la pompe à protons.4 À ma connaissance, son absorption aux repas n’a pas été étudiée chez ces patients. La plupart des experts recommandent donc que les patients prenant ces médicaments prennent du citrate de calcium à la place.