Liste de nettoyage

Liste de nettoyage

Dix-sept médicaments populaires, couvrant les plaintes allant de maux de tête à la constipation, ne seront plus disponibles sous prescription dès l’année prochaine.

Le ministre fédéral de la Santé, Sussan Ley (photo), a confirmé aujourd’hui les 17 types de médicaments en vente libre qui ne seront plus subventionnés en tant que médicaments sur ordonnance à compter du 1er janvier 2016 fièvre chez l’enfant.

Les médicaments qui doivent être retirés de la liste – l’année dernière, sur 8,76 millions de scripts au coût de 87,3 millions de dollars pour le régime d’avantages pharmaceutiques – comprennent l’aspirine, le paracétamol, l’hydrocortisone, le chloramphénicol et le glycérol.

L’acide folique et le remplacement des électrolytes par voie orale sont également recommandés pour les délicats.

Mme Ley a déclaré que la décision « suit les conseils et la consultation du Comité consultatif indépendant sur les avantages pharmaceutiques et fait partie des réformes phares du PBS du gouvernement, qui ont été adoptées par le Sénat plus tôt cette année ».

Selon Mme Ley, la mesure risque de retarder l’accès des patients au filet de sécurité du PBS, mais la mesure bénéficiera réellement aux patients à des conditions de faveur qui «paient parfois deux à trois fois le prix de détail des médicaments courants lorsqu’ils les achètent. à travers une prescription plutôt que sur le comptoir « .

« Il ne fait aucun doute que beaucoup de ces médicaments en vente libre tels que le paracétamol et l’aspirine peuvent être un traitement simple et facile pour diverses conditions », a déclaré Mme Ley.

« Ces incohérences dans le système ont vu les patients et les contribuables payer inutilement des prix plus élevés pour remplir les ordonnances pour les médicaments qui peuvent souvent être achetés moins cher tout de suite.

Les 17 médicaments représentent environ 15% des médicaments OTC subventionnés par le PBS, mais ils ont généré 8,7 millions de scripts, soit 87 millions de dollars en 2014-15, soit près de 90% des 100 millions de dollars dépensés en médicaments OTC.