Commentaire éditorial: Éléments de style dans la prise en charge de la coccidioïdomycose

Commentaire éditorial: Éléments de style dans la prise en charge de la coccidioïdomycose

Conor Jackson a développé une pneumonie coccidioïde, il a fallu plus d’un mois et des sérologies sériques avant d’être diagnostiquées . Cependant, plus souvent, les retards surviennent parce que les cliniciens ne prennent pas en compte ce diagnostic, même dans les régions endémiques. coccidioïdomycose Par exemple, les statistiques de l’État de l’Arizona indiquent un très faible taux de coccidioïdomycose chez les jeunes par rapport aux personnes âgées Cependant, dans les pratiques médicales desservant les jeunes adultes chez qui la coccidioïdomycose est systématiquement considérée comme une cause de pneumonie communautaire, le taux de cas est égal ou supérieur à celui des personnes âgées Ce n’est pas seulement un problème pour les spécialistes des maladies infectieuses et de la pneumologie. Il est normal que les praticiens en soins primaires adaptent les pratiques standard là où les coccidioïdes sont endémiques ou quand les patients y ont voyagé. désireux de rafraîchir leur compréhension de quand rechercher une infection coccidio-cidienne précoce, le Valley Fever Cen Le site Web ter for Excellence a un guide pour les cliniciens de soins primaires et un cours gratuit de formation médicale continue en ligne https: // wwwvfcearizonaedu / clinicians / trainingaspxUne fois qu’un diagnostic de coccidioïdomycose est établi et que l’étendue de la maladie est définie, la gestion doit être adaptée du problème spécifique du patient et peut nécessiter ou non des médicaments antifongiques De nombreux patients ont une maladie qui évoluera sans traitement spécifique, et il est maintenant clair qu’un traitement précoce n’empêche pas toujours les complications ultérieures . En fait, des observations sérologiques récentes soulèvent En outre, certains résultats, tels que la formation de nodules pulmonaires, de petites cavités coccidioïdes asymptomatiques à parois minces et même des épanchements péripneumoniques, qui se développent parfois au cours ou à un résultat d’infection coccidioïde, suivent également généralement un cours bénigne À cet égard, une attention particulière devrait être concentrée sur la découverte de McCarty et al. Chez les enfants avec épanchement pleural qui nécessitait seulement un drain thoracique, vraisemblablement pour drainer un très grand épanchement, et aucune décortication nécessaire. J’insiste sur ce point car développé la pratique standard de traiter normalement les infections pleurales chez les enfants précoces avec une chirurgie thoracoscopique assistée , Bien que cette gestion plus agressive puisse réduire la morbidité chez les enfants atteints d’empyème bactérien, elle est le plus souvent inutile si l’infection est due aux Coccidioides. J’ai été personnellement impliqué dans la prise en charge de ces patients après la fin de la chirurgie et seulement après un diagnostic de coccidioïdomycose. Pour les patients – enfants ou adultes – dont l’infection coccidioïde devient compliquée, un autre élément de prise en charge est mesurée en années de traitement plutôt qu’en semaines ou en mois, peu importe dans quelle mesure ils répondent au traitement Bien que certains patients puissent interrompre le traitement avec succès, un tiers peut rechuter si le traitement est arrêté Chez certains patients, comme ceux atteints de méningite coccidioïde, les conséquences de la rechute sont potentiellement mortelles et le traitement uniforme devrait être recommandé pour la vie Ainsi, l’optimisation de la prise en charge des infections compliquées ne suppose pas que l’infection est un problème inactif depuis au moins des années si le traitement est interrompu. les alternatives et les combinaisons utilisées par ces cliniciens expérimentés reflètent le spectre réel des options qui sont essayées, en dépit de l’absence d’essais cliniques contrôlés pour l’orientation. Des combinaisons d’amphotéricine B avec des azoles sont utilisées occasionnellement chez de tels patients, mais il n’y a pas de consensus. médicaments ensemble ajouter à la puissance Bien qu’il existe la possibilité théorique d’antagonisme entre les classes d’antifongiques , il y a très peu de preuves dans leur utilisation clinique lors du traitement de la coccidioïdomycoseUn élément final de la gestion est d’être patient avec le processus de guérison. Remarquable qu’avec des soins intensifs prolongés, la plupart des patients dans les études ont fini par se stabiliser et survivre Peu importe avec quelle rapidité l’un ou l’autre médicament antifongique est capable d’arrêter la réplication coccidioïde continue, il reste souvent la présence de sphérules déjà rompues et de zones de tissus dévitalisés Il semble que dans ces lésions complexes, Le processus inflammatoire mis en route pendant l’infection peut prendre beaucoup de temps à se calmer même si la prolifération fongique a cessé Bien qu’il ne soit pas toujours possible de distinguer une véritable insuffisance médicamenteuse d’un processus de guérison très lent, une guérison lente est tout simplement la meilleure avec les produits thérapeutiques actuellement disponibles, et les soins de soutien à long terme sont souvent une partie très importante d’un plan de gestion

Remarque

Conflits d’intérêts potentiels L’auteur ne certifie aucun conflit d’intérêts potentiel L’auteur a soumis le formulaire ICMJE pour la divulgation des conflits potentiels de conflit d’intérêts que les éditeurs considèrent pertinents pour le contenu du manuscrit ont été divulgués