Dites à Tchaïkovski les nouvelles

Dites à Tchaïkovski les nouvelles

La plupart des matins je m’éveille à BBC Radio 4. Je ne devrais pas parce que les histoires médicales, avec leurs simplifications excessives constantes de problèmes de santé, ont augmenté ma température. Plutôt que de sauter un fusible, je filme vers Virgin Radio, une station fière de son image de blanc-van-man, mais au moins il joue parfois le Jam ou REM. À ma grande surprise, tôt le matin je me suis retrouvé acquiesçant des histoires de santé de Radio 4. Selon les experts médicaux “ ” la musique permet aux patients de se sentir mieux. Rocket science, je pensais. Mais ma joie s’est évaporée comme, dans une tentative apparente de prouver cette nouvelle théorie révolutionnaire, “ les meilleurs scientifiques ” avait commandé des violonistes pour jouer dans les salles d’hôpital. J’étais abasourdi et je me demandais comment cela avait pu passer devant le comité d’éthique, car il s’agissait clairement de torture médicale et je déteste la musique classique.Ce n’est pas du snobisme inversé ou de la politique, car j’ai essayé d’entrer dans la musique classique.À ma grande honte, nous avons même joué Mozart à notre fille pendant qu’elle était dans le ventre de la mère, étant assurée par “ research ” que cela améliorerait son quotient intellectuel. Dix ans plus tard, elle me donne le signe du double perdant en explosant McFly et Busted depuis sa chambre. Rock me, Amadeus.Music thérapie est clairement une conspiration internationale par les classes moyennes dont l’impérialisme éducatif cherche à contrôler les masses musicales analphabètes. Il est temps que les médecins, en tant que défenseurs légitimes du peuple, se prononcent en signe de protestation. Vous ne devriez jamais oublier les conseillers Elvis, les Beatles et les Stones. Réveillez-vous les baby-boomers gâtés et pleurnichards et souvenez-vous de Woodstock. Mettez-vous en colère, tous les fans de Bowie, et allez chercher votre eye-liner et vos paillettes. Aidez-nous, vous pyjama portant des punks www.nizagara.net. Même les tristes Spandau Ballet et Duran Duran, avec leurs gros cheveux et blouses, peuvent vous aider en criant sur l’injustice pour que même les fans de heavy metal maintenant sourds nous entendent. Ravers, posez vos sifflets, enlevez vos costumes de coquillages et laissez tomber les faux accents mancuniens, car nous avons aussi besoin de votre aide. Même vous, les fans d’Eminem de votre ghetto ” les écoles publiques doivent aider. Rassemblons-nous sur Beethoven, racontez à Tchaïkovski les nouvelles, la musicothérapie je vous donne mon avertissement, vous avez désespérément besoin de rythme et de blues. La FDA doit clarifier les règles sur les membres des comités consultatifs